PRESENCE A MON INTUITION ET A SES SUBTILITES

PRESENCE A MON INTUITION ET A SES SUBTILITES

PRESENCE A MON INTUITION ET A SES SUBTILITES 960 637 Danielle Brault

L’intuition ne se voit pas, ne se touche pas, ne se sent pas… alors, qu’est-ce ? « C’est le sentiment que… », « c’est la petite voix intérieure qui… », « c’est l’inspiration qui…», « c’est la spontanéité du moment… », la télépathie, etc. Et qu’en faisons-nous ? Y croyons-nous ? Comment la traitons-nous ?

Souvent nous l’ignorons car pas assez concrète, pas assez sécurisante et tellement irrationnelle ! Nous avons un besoin très grand de sécurité « matérielle » dans tous les domaines de notre vie. Nous DEVONS voir, sentir, entendre, toucher, pour croire, pour vivre. Nous voulons le « contrôle » du qui, du quoi et du comment…

Et pourtant, l’intuition, si nous y sommes présents, est le véhicule de la relation que nous avons avec la subtilité de ce qui nous entoure, de ce qui nous habite et du travail d’équipe qui va bien au-delà de ce que nous voyons, sentons, entendons et touchons. Elle nous apporte un soutien, un accompagnement, une inspiration qui nous permettent de réaliser notre vision dans une toute autre dimension que celle que nous avons toujours connue.

Il est temps de nous ouvrir et de nous unifier à tout ce qui est, à toutes les subtilités de l’énergie et à la magie de la Vie, qui se manifestent en nous par ce que nous appelons INTUITION ! Cette magie interrelationnelle avec les subtilités de l’énergie, Dan Millman dans son livre Chaque jour l’illumination, nous en parle avec des exemples concrets :

« Bernie Siegel, docteur en médecine, chirurgien et auteur de l’ouvrage Peace, Love and Healing (Messages de vie : de l’amour à l’auto guérison), respecte grandement les facultés de guérison par l’inconscient de ses patients alors qu’il est en train de les opérer. Les patients anesthésiés (c’est-à-dire avec le conscient endormi mais l’inconscient éveillé et alerte) se trouvent dans un état particulièrement suggestible (…).
(…) La façon dont on leur parle et dont on les traite fait toute une différence quant aux résultats. Parce qu’il reconnaît le pouvoir de ses suggestions, le docteur Siegel parle à ses patients durant toute l’opération. Parfois, lorsque le pouls d’un patient est trop rapide pendant une opération, il lui dira par exemple quelque chose du style: « Maintenant, nous voudrions que votre pouls batte à quatre-vingt-six pulsations à la minute. » Il choisit un chiffre exact parce qu’il veut que tout le monde voie le pouls descendre exactement à ce chiffre. Le docteur Siegel dit que quelque chose dans le corps entend ces messages et sait de quelle façon y répondre. »

Ce même « quelque chose » peut très bien vous réveiller chaque matin juste avant que le réveil-matin ne se déclenche. Parfois, il vous annonce quelle est la personne qui vous appelle avant même que vous ne décrochiez le récepteur. Ce « quelque chose » peut même avoir accès à des aptitudes ou habiletés physiques provenant de vies antérieures ou d’autres sources qui nous sont encore incompréhensibles. Ce fut le cas de Mozart et de celui d’autres enfants prodiges qui sont dotés de capacités extraordinaires qu’ils n’ont jamais apprises de façon consciente.

Et vous savez maintenant ce qu’est ce « quelque chose » : c’est votre intuition.

Laisser une réponse