QU’EST DEVENU LE LEADERSHIP ?

QU’EST DEVENU LE LEADERSHIP ?

QU’EST DEVENU LE LEADERSHIP ? 960 640 Danielle Brault

Plus rien ne fonctionne comme avant. Les choses vont très vite, nous ne suffisons plus à la demande, le temps même semble s’être accéléré. Où sont passés nos références, nos méthodes de gestion efficace, notre sens du questionnement, notre revendication à nos idées, notre autonomie de décision, le temps pour la relation, la collaboration, le lien ? Où est passée notre essence, où se trouve notre leadership propre dans toute cette confusion ?

Au nom de la réussite, de la notoriété, pour trouver et vivre notre place au soleil, ne sommes-nous pas tous devenus des robots bien huilés et obéissants aux pressions extérieures… continuant à faire ce que nous avons toujours fait… mais ne récoltant plus nécessairement les résultats escomptés ?

Fatigue, essoufflement, angoisse, insécurité, frustrations, sentiment de vide intérieur… voilà notre récolte actuelle. Est-ce vraiment ce que nous désirons, ce que nous souhaitons pour matérialiser ce que notre Être est et veut vraiment ?

LE LEADERSHIP TRADITIONNEL ET SON LEADER

La grande croyance dans le leadership traditionnel est l’obligation d’être premier, d’être devant, d’être en haut et de performer au-delà de toute attente.

Où placeriez-vous le leader dans la forme traditionnelle et souvent triangulaire ou pyramidal ? Sûrement pas en bas, me direz-vous. Il y a les leaders en haut et les « bons deuxième, troisième, quatrième…etc. » plus bas. Combien de fois avez-vous entendu ou dit vous-même : « Moi ? Je suis un bon ou une bonne deuxième, je n’ai pas la capacité ni le charisme pour être à la tête ». La tête n’est-elle pas en haut ? Que sont alors les autres dessous, « des pieds » ? Et vous? Où est votre place ? Le haut, le bas, le milieu ?

Peu importe notre statut social et la perception que nous avons de notre leadership, nous avons tous vécu d’une façon ou d’une autre, les différentes places de la pyramide, selon les événements et les gens autour de nous.

Ce qui est certain, c’est que le leadership traditionnel place celui en haut, la plupart du temps seul, à tirer, à pousser, à être responsable de tout avancement, de toute solution. Il porte donc sur lui, le bonheur ou le malheur des autres. Il retire de cette responsabilité un contrôle et une valorisation énorme pour l’Ego. Il est important, il a une valeur reconnue, IL DÉTIENT LE POUVOIR. Il est le héros acclamé et adulé ou, et c’est là un risque, le persécuteur condamné.

De leur côté, les gens « du bas », idolâtrent, mettent sur un piédestal le héros, ou blâment le persécuteur quand il ne répond plus aux attentes. Ce dernier devient alors un « zéro ». Les gens se déresponsabilisent, deviennent dépendants ou souvent, ils subissent en devenant victimes. Essentiellement, ils se démènent, en survie, pour se trouver une petite place au soleil, pour combler les besoins de base, comme la pyramide de Maslow le mentionne.

Cependant, tout être humain a le besoin fondamental de se réaliser. Le leadership traditionnel permet-il cette réalisation ? Si oui, c’est à coup sûr de façon très compétitive puisqu’il n’y a souvent qu’une seule place disponible dans cette pointe « d’actualisation ».

LE LEADERSHIP DE RAYONNEMENT

Lorsque le leadership rayonne, la pyramide se transforme… La soif d’ÊTRE, de servir, de réussir notre vie se fait de plus en plus grande pour un nombre de plus en plus grand d’entre nous, qui désirons être en adéquation avec notre Essence. Nous remettons alors en question les modèles établis, nous questionnons les valeurs de notre société et nous confrontons le statu quo.

Puisque nous changeons de l’intérieur, nous sommes prêts à changer de l’extérieur ainsi que, en cours de route, à transformer les modèles établis qui, aujourd’hui, ne font plus sens. Le sens et l’essence sont au cœur du leadership de rayonnement.

Le leadership de rayonnement et son leader sont centrés sur l’expression des compétences et potentiels spécifiques de chacun comme des siens. Ce leadership est accessible à tous, sans discrimination. Il inclut « l’autorité et le pouvoir » propres à chacun dans son rôle, dans son poste, dans sa vie. Ce leadership situe effectivement chacun au « cœur » de sa sphère de compétences, peu importe son statut sociétal.

Lorsque nous parlons d’autorité et de pouvoir, nous voulons dire que chacun dans son rôle, encore une fois peu importe lequel, devrait pouvoir agir avec l’autorité et la liberté d’action nécessaires et en adéquation avec la responsabilité qui lui est donnée.

Certains parlent de « leadership partagé » où chacun apporte ses idées et sa créativité au sein d’un groupe, d’une équipe, d’une famille, etc. Pour nous, ce n’est pas un leadership partagé, mais bien un magnifique travail d’équipe où chacun participe. Nous croyons en effet qu’un leadership ne se partage pas, il EST tout simplement ! Le leadership ne se développe pas, il a principalement besoin d’émerger, de se positionner afin de mieux rayonner !

Chaque personne possède son propre leadership et elle le rayonnera à la mesure de l’accueil, du respect et de l’amour qu’elle lui portera et qu’elle se portera. Il n’est pas toujours évident d’accepter et de s’ouvrir à notre leadership, souvent notre éducation nous a inculqué des croyances quant à son expression.

Aujourd’hui, par le rayonnement de son leadership chacun peut prendre sa responsabilité et lui donne sa place. Dans ce nouvel environnement, dans cette ère nouvelle du 21e siècle, même la pyramide de Maslow n’a pas à régimenter notre évolution car, dans le « flow », dans notre Essence, nous pouvons créer un alignement et un bonheur indestructibles, peu importe l’étape où nous nous situons.

En fait, que ferait Maslow de sa pyramide ? Quelles en seraient les formes ? Quels en seraient les mots ? Et vous qu’en pensez-vous ?

Laisser une réponse